Principe n° 6 : développer les collaborations, les partenariats et les relations symbiotiques. Ce principe, qui découle à nouveau du précédent, permet d’accroître la régénération en transformant les connexions précédemment établies en modèles de collaboration plus stables. Dans la nature, la vie crée les conditions pour plus de vie, principalement par la construction de réseaux complexes de relations symbiotiques. Dans ce type de relation, les interactions entre deux entités aident chacune à se développer.

De même, dans le parcours de croissance des individus, des groupes et des organisations, c’est par la création de relations gagnant-gagnant qu’il devient possible de créer un climat de confiance qui constitue la base de la résilience. Pour y parvenir, il est nécessaire de se rappeler que la motivation intrinsèque est beaucoup plus puissante que la motivation extrinsèque : il est important que les partenaires mutuels prennent le temps de bien explorer les motivations profondes qui pourraient garantir une bonne collaboration. Pour paraphraser Simon Sinek, cela signifie que les différentes parties travailleront dans cette collaboration avec du sang, de la sueur et des larmes, plutôt que pour l’argent, un facteur « hygiénique » mais non motivant.

 

En pratique, comment cette libre exploration de la motivation est-elle réalisée ?

 

  • Remettre en question son propre état d’esprit et celui de ses partenaires quant à la forme que pourrait prendre la collaboration en s’autorisant à sortir des sentiers battus en ce qui concerne les modèles commerciaux classiques ;
  • Accorder une importance égale (sinon supérieure) à l’accord sur les principes sous-jacents et à l’exploration des intentions profondes des partenaires, plutôt qu’à l’accord sur les chiffres ;
  • Veillez à prendre régulièrement le temps de faire des points sur la façon dont les choses se passent. Pour que les conversations sur ce sujet soient réellement vivifiantes, vous pouvez, par exemple, utiliser des outils tels que le dialogue génératif pour rendre explicites les obstacles à la relation.
  • Au fil du temps, veillez à ce que les relations avec l’écosystème des parties prenantes soient fondées sur des principes mutualistes – cela contribuera à renforcer la régénération et la résilience de votre organisation.